Municipales : Buzyn annule son rendez-vous avec LREM à la dernière minute et plonge le parti dans le doute total

0
323

Agnès Buzyn, jusqu’ici candidate LREM à la mairie, semble avoir renoncé à sa candidature sans le dire. Ce mardi matin, elle a annulé sa rencontre avec les têtes de liste du parti

Agnès Buzyn a-t-elle jeté l’éponge sans en informer son parti? En tout cas, tout laisse à croire à cette hypothèse d’autant plus que la candidate de la République En Marche lors des municipales de mars dernier à Paris est ouvertement en guerre contre le président et son premier ministre qui n’ont pas digéré ses propos tenus dans une interview du journal Le Monde en mars dénonçant l’organisation des élections en pleine crise sanitaire.

L’ex ministre de la santé, appelée in extremis pour sauver le parti suite à la démission de Benjamin Griveaux, semble avoir jeté l’éponge sans que le parti présidentiel ne soit informée de cette décision et les récents événements qui se sont produits ces dernières heures le confirment.

“Une rencontre annulée à la dernière minute”

En effet, Agnès Buzyn, jusqu’ici candidate LREM à la mairie de Paris, avait rendez-vous avec les têtes de liste LREM. La rencontre était prévue ce mardi 26 mai au matin. Mais, à la dernière minute, elle envoie un mail annulant le rendez-vous. Le contenu du message a été dévoilé par Le Monde qui révèle l’information.

“Bonsoir à tous, désolée pour le changement de dernière minute, la réunion de demain matin est décalée. Nous reviendrons vers vous demain dans la journée pour caler un nouveau créneau. Bonne soirée à vous”, pouvait-on lire. Selon Le Monde, le message été partagé sur WhatsApp par Paul Midy, directeur de campagne de Buzyn.

“Agnès Buzyn, une candidate fantôme?”

La situation est d’autant plus préoccupante pour LREM que le second tour des municipales arrivent dans un mois, le 28 juin plus précisément. Pendant ce temps, les deux rivales de Buzyn, Anne Hidalgo et Rachida Dati, ont déjà commencé à faire campagne auprès des Parisiens. Mais, aucune nouvelle de l’ex ministre qui a complètement disparu des radars. Le plus grave dans cette histoire inédite est qu’au sein du parti présidentiel, personne ne peut confirmer son retour.

Rappelons que depuis son interview accordée au journal Le Monde, Agnès Buzyn est en guerre avec les ténors du parti, notamment Macron et Philippe. D’ailleurs, fin mars dernier, Macron n’avait pas hésité à lui lancer une pique sans mentionner son nom : “je félicite toutes celles et ceux qui avaient prévu tous les éléments de la crise une fois qu’elle a eu lieu”. Dans la presse, on ne cesse de révéler les tensions entre Buzyn et l’Exécutif. L’ex ministre de la santé aurait même conservé tous ses échanges avec Macron et Philippe pour assurer sa défense devant le tribunal.