Scandale d’Etat en France : Macron est accusé d’avoir organisé des dîners mondains à Bercy

0
702

Une révélation faite par France Info risque d’embarrasser Emmanuel Macron en pleine affaire « De Rugy »

La Macronie n’est pas seulement en train de pourrir. Elle est devenue un produit carrément avarié. En effet, il y a quelques jours, l’un des ministres de Macron, François De Rugy, était contraint à rendre le tablier après avoir été accusé de s’être servi de l’argent du contribuable pour organiser des repas fastueux alors qu’il était à l’Assemblée Nationale.

Mais, apparemment, il ne serait pas le seul. Emmanuel Macron aussi aurait procédé de la sorte. C’est-à-dire, pour tisser son réseau et se lance à la conquête de l’Elysée, le président français se serait servi du budget du ministère de l’Economie qu’il dirigeait à l’époque sous François Hollande.

« Il y a eu des similitudes »

C’est en tout cas la révélation faite ce lundi par France Info qui a interrogé plusieurs témoins ayant participé à ces dîners mondains organisés par le couple Macron à Bercy. « Il y a eu des similitudes. Oui, dans les deux cas, des frais de représentation ont été utilisés avec l’idée de se constituer des liens avec la société civile. En effet, c’est comme cela que s’est justifié », confie Frédéric Says, éditorialiste à France Culture.

Et d’ajouter : « pour François de Rugy, on parle d’une dizaine de dîners entre octobre 2017 et juin 2018 mais du côté d’Emmanuel Macron, c’était quasiment tous les soirs. C’était très soutenu ». Le journaliste auteur du livre Dans l’Enfer de Bercy révèle que Macron « avait à lui seul utilisé 80% de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget ».

Michel Sapin, ex ministre des Finances et des Comptes Publics qui en 2016 partageait son palier de Bercy avec Emmanuel Macron affirme qu’il y avait en effet beaucoup de passages. Selon les témoins qui se sont confiés à France Info, les espaces du septième étage de Bercy étaient « mis à disposition simultanément » et les Macron pouvaient même prendre deux dîners avec les convives. « Je ne sais pas si les dîners de Macron étaient comparables avec ceux de Rugy en terme de qualité de repas, mais en terme de nombre et de fréquence, c’était impressionnant », témoigne Christian Eckert, secrétaire d’Etat au budget.

« Des personnalités de la haute société à Bercy chez Macron »

Selon les témoignages recueillis par France Info, Bercy, sous Macron, était devenu le lieu de rencontre de personnalités de la haute société. Artistes, acteurs de cinéma, écrivains, hommes politiques s’y rendaient presque régulièrement pour y rencontrer celui qui deviendra un an plus tard le plus jeune président de Vème République.

Parmi les personnalités qui ont été reçues par Macron, figurent : Michel Houellebecq, Mathieu Tarot, producteur de Fabrice Luchini, Fabrice Luchi et sa femme…. Emmanuel Macron et sa femme, Fabrice Luchini et son épouse et Mathieu Tarot ont d’ailleurs dîné ensemble à Bercy le 24 novembre 2014. « On arrive à 20 heures et on repart à 3 heures, c’est un coup de foudre collectif », raconte le producteur.

« C’est à Bercy qu’il a fait son réseautage »

Aujourd’hui, à la suite de l’Affaire de Rugy, la question qui se pose est si Macron avait le droit de recevoir autant de personnalités à Bercy. Répondant à cette question, En Marche ! avait, à l’époque, dédouané Macron expliquant qu’il s’agissait bien de rencontres professionnelles. Une explication qui ne convainc pas Frédéric Says. « Emmanuel Macron a totalement maximisé ses frais de représentation et utiliser sa position de ministre de l’Economie pour son ambition personnelle. C’est à Bercy qu’il a fait son réseautage », soutient-il.

Pour le moment, les dîners de Macron, contrairement à ceux de de Rugy, n’ont pas encore attiré l’attention particulière des médias. Est-ce dû au fait qu’ils n’ont pas suffisamment de preuves pour entrer sur un terrain scabreux ? Car il faut le dire, ici c’est bien le président de la République qui est mis en cause.

« La fin de la Macronie »

S’il est avéré que Macron s’est servi de l’argent du contribuable pour assurer sa promotion personnelle, c’est la fin de la Macronie. Car en effet, si le même scandale qui a fait tomber de Rugy ébranle le président de la République, alors il n’y a plus rien à espérer encore de ce gouvernement.

En tout cas, une chose est sûre : les nombreux scandales qui secouent le gouvernement Macron et son entourage, dans un contexte difficile, sont le signe que ce régime n’a plus la confiance du système. Macron peut certes finir son mandat, mais il n’a plus aucune chance d’être réélu à la tête de la France.

Pour lire la révélation de France Info, cliquez ici : France Info