Terrible nouvelle pour Macron : son ex ministre qui avait déclaré 3,9 millions d’euros de patrimoine en avait en fait 24,4 millions d’euros

Entre 3,9 millions d’euros et 24,4 millions, il y a clairement une nette différence.

En novembre 2022, Caroline Cayeux, ex ministre des Collectivités Territoriales, a dû démissionner de son poste à la suite d’enquête de la HATVP (Haute Autorité de Transparence de la Vie Publique) concernant son patrimoine immobilier qui était évalué dans un premier temps, à 3,9 millions d’euros avant d’être corrigé.

En fait, ce fut une grosse erreur. Car, réévalué, son patrimoine se situe désormais à 24,4 millions d’euros. C’est du moins la révélation faite, il y a deux semaines, par Libération. « Alors chargée des Collectivités locales, elle a été contrainte de démissionner en novembre 2022 pour avoir sous-évalué son patrimoine, et fait depuis l’objet d’une enquête pénale. ‘Libé’ a pu consulter la déclaration actualisée publiée temporairement par la HATVP, qui fait état d’une fortune de 24,4 millions d’euros, initialement sous-évaluée de 3,9 millions d’euros », rapporte la source. 

Sur cette même affaire, le média Boursorama.com publie des informations compromettantes qui n’arrangent guère l’ex ministre. « En novembre dernier, la HATVP a saisi le parquet de Paris qui a ouvert une enquête préliminaire pour ‘déclaration de patrimoine incomplète ou mensongère’. L’institution, créée en 2013 après l’ ‘affaire Cahuzac’ (du nom de l’ancien ministre délégué au Budget, NDLR), suspectait des ‘faits susceptibles de caractériser des infractions pénales’, concernant la déclaration de Caroline Cayeux. En cause ‘d’importantes minorations de la valeur de ses biens’. L’institution considère que la résidence principale parisienne de l’ancienne maire de Beauvais a été sous-estimée de 2,4 millions d’euros. Il s’agit d’un appartement de 213 m² situé place de l’Alma (8e arrondissement) acquis en 2013 que la HATVP évalue environ 4,9 millions d’euros, soit 23.000 euros le m². Un prix au m² que son avocat avait qualifié de ‘démesuré’ fin 2022 et que Caroline Cayeux aurait donc finalement accepté de faire sien, selon Libération. Idem pour sa maison de 400 m² à Dinard (35) que la HATVP estime valoir 1,5 million d’euros de plus qu’indiqué », révèle la source.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’un proche de Macron est épinglé pour des faits similaires. En effet, en décembre 2021, il a été révélé dans la presse française qu’Alain Griset, ex ministre des PME, avait été reconnu coupable d’avoir omis de déclarer une partie de son patrimoine et de ses intérêts à la HATVP. Le journal Le Monde, qui donnait l’info,  ajoute que le ministre mis en cause a également écopé d’une condamnation de trois ans d’inéligibilité avec sursis.

« C’est finalement à six mois de prison avec sursis et une peine d’inéligibilité de trois ans avec sursis qu’il a été condamné, mercredi 8 décembre, par les juges de la 11chambre du tribunal correctionnel de Paris. L’avocat du ministre, absent à l’audience, MPatrick Maisonneuve, a aussitôt annoncé qu’il allait faire appel », précise le média.