Venezuela : le Coronavirus frappe au cœur de l’armée : 160 militaires ont été contaminés

0
164

Au Venezuela, 160 militaires ont été testés positifs au Coronavirus, comme le confirme le ministre de la Défense dans un discours 

Le Coronavirus frappe au cœur de l’armée vénézuélienne en pleine crise politico-sociale. Au moment où le pays est très fortement divisé entre pro et anti-Maduro, l’arrivée de la pandémie n’aide pas à apaiser les tensions d’autant plus que le virus cible désormais les garants de la sécurité nationale.

En effet, le régime vénézuélien a reconnu, par la voix de Vladimir Padrino Lopez, ministre de la Défense, que 160 militaires ont été testés positifs. Le ministre de la Défense a révélé cette nouvelle lors d’un défilé militaire qui s’est déroulé à Caracas, dans la capitale du Venezuela.

“Nous avons un important groupe de militaires contaminés par le Covid-19, plus de 160 effectifs”, a-t-il fait savoir, ajoutant que la plupart des militaires ont été contaminés alors qu’ils étaient en poste au niveau de la frontière avec la Colombie ou le Brésil, deux pays hostiles au régime de Maduro.

“L’impact du Coronavirus sur l’économie vénézuélienne est réel”

L’annonce de cette nouvelle par le ministre de la Défense intervient dans un contexte politico-social très tendu marqué par un climat de guerre civile qui pourrait à tout moment exploser dans le pays. Une situation qui bénéficierait probablement à l’opposant Juan Guaido, soutenu par les Etats-Unis et l’Union Européenne et qui a récemment reçu le soutien d’une partie de l’armée.

En effet, selon le média Infobae, 39 militaires, très en colère suite aux récents propos tenus par le ministre de la Défense contre l’opposition, ont décidé de rejoindre Juan Guadio. “Nous, militaires institutionnels, nous exprimons à travers ce communiqué notre soutien total et sans faille à Juan Guado”, ont-ils fait savoir.

Pour rappel, le Venezuela est très touché par le Coronavirus. Le pays compte plus de 9 000 cas et 4 morts. L’impact du Covid-19 sur l’économie du pays est réel et pousse les autorités à chercher un moyen de faire face à la crise économique que la pandémie a engendrée afin d’éviter une éventuelle révolte populaire qui pourrait sonner le glas du Chavisme.