Violence conjugale en France : la sentence est tombée : 158 policiers et gendarmes écartés du contact avec le public

D’après une information de France Info qui cite le ministère français de l’Intérieur, 158 policiers et gendarmes, condamnés par la justice pour violences intrafamiliales, ont été écartés du contact avec le public. A en croire la source, certains ont été exclus de la police ou de la gendarmerie 

En France, la justice ne rigole plus avec les violences intrafamiliales. Et si vous n’y croyez pas, demandez aux policiers et gendarmes définitivement condamnés. Car, d’après une information relayée par la presse française ces dernières heures, une centaine d’entre eux ont payé un lourd tribut.

C’est du moins l’information révélée ce 23 septembre par France Info. En effet, d’après cette source, 158 policiers et gendarmes condamnés pour violences intrafamiliales (ou violence conjugale) ont été écartés du contact avec le public en un an. France Info dit tirer sa source du ministère de l’Intérieur.

“‘C’était une instruction du ministre de l’Intérieur passée le 2 août 2021. “Tout policier ou gendarme définitivement condamné pour violences conjugales ne doit plus être en contact avec le public dans l’attente de la décision du conseil de discipline’, avait réclamé Gérald Darmanin. Vendredi 23 septembre, soit un peu plus d’un an après, le ministère de l’Intérieur affirme à franceinfo que 158 membres des forces de l’ordre, ‘condamnés définitivement par la justice pour des violences intrafamiliales’, ont été ‘écartés du contact avec le public'”, révèle la source.

Et le média français de fournir plus d’informations sur ce sujet. “Dans le détail, 66 gendarmes sont concernés et 92 policiers, dont 51 appartenant à la préfecture de police de Paris. ‘Parmi eux, certains ont déjà été exclus de la police ou de la gendarmerie. D’autres font encore l’objet d’une enquête administrative à l’issue de laquelle pourront être prises des sanctions’, précise le ministère. Il s’agit de condamnations définitives prononcées par la justice à la fois avant et après août 2021″, renseigne France Info.